Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2009

Hier soir, j’ai appelé mon cousin. Je voulais lui demander conseil pour un problème d’informatique mais de fil en aiguille nous en sommes venus à nous raconter les derniers épisodes marquants de nos vies respectives et je lui ai expliqué comment la veille, j’avais failli mettre le feu chez moi. J’avais voulu me faire cuire des pâtes mais ensuite, absorbée par l’épisode de la série Section de recherches, j’avais complètement oublié la casserole sur le feu, jusqu’à ce que je sente une forte odeur de brûlé en direction de la cuisine. Bien sûr, les pâtes formaient un amas noirâtre dans le fond de la casserole. Je me lamentais en me demandant comment j’allais pouvoir ravoir mon précieux ustensile de cuisine quand il m’interrompt brusquement en s’écriant : « Ah mais pour ça j’ai un truc génial : tu verses de l’eau et de la levure dans ta casserole, tu fais  chauffer doucement et tu vas voir : toute la saleté va se décoller ! »

 

J’avoue que j’étais un peu sceptique mais j’ai quand même tenté le coup et effectivement la casserole est comme neuve. Ce qui me sidère le plus, c’est que cette astuce vient de la dernière personne que j’aurais consultée pour une difficulté ménagère. Finalement, la prochaine fois que j’ai des ennuis avec ma voiture, je ferais peut-être mieux de téléphoner à une copine !

Read Full Post »

Sonnerie du téléphone

 

Moi : Agence xyz, bonjour.

 

Client : Bonjour mademoiselle, je souhaiterais parler à votre supérieur.

 

Evidemment, ce genre d’appels arrive toujours quand on a l’ordre formel de ne déranger sous aucun prétexte le chef qui étudie un dossier très important (tu parles !).

  (suite…)

Read Full Post »

Le matin, même si le réveil a été difficile, faire TRES TRES TRES attention de ne pas se tromper et de sortir la bonne brique du réfrigérateur. Le café au jus de pommes, c’est totalement imbuvable !

Read Full Post »

Au supermarché.

 

La caissière essaie d’ouvrir sa caisse, hésite, trifouille sans succès, et finit par hurler à sa collègue pourtant assise à moins de deux mètres : «  C’est quoi déjà, le code secret pour ouvrir la caisse ? Impossible de m’en souvenir ! »

 

Caissière 2 (se penche vers la première et dans un murmure quasi inaudible) : hum-hum-hum-hum-hum-hum.

 

Caissière 1 (très fort) : 3-7-7-9-1-2 ? Merci ! (Et se tournant vers nous) C’est incroyable, ce code secret, j’arrive jamais à le retenir !

 

C’est alors que nous (les clients) n’avons pas pu nous retenir non plus. Nous avons éclaté de rire sous les regards stupéfaits de la première caissière et consternés de ses collègues.

 

Read Full Post »

gnocchis

Lien photo. Photographe : Peterastn

Au bureau, autour d’un café et de petits pains à la cannelle (dont j’avais parlé ici)

 

Collègue B (en plein dans le récit de son palpitant week-end) : Et à midi on a mangé des « guenotchis » et après…

 

Moi : Vous avez mangé des quoi ?

 

B. : Des guenotchis : tu sais, ces espèces de pâtes qu’on fait avec des pommes de terre.

 

Moi : Ah oui, des gnocchis (prononcé « niokis ») !

 

B. : Moi, je dis « guenotchis ».

 

Moi : Je crois pourtant qu’on dit « niokis ».

 

Collègue A (se mêlant à la conversation alors qu’on ne lui avait rien demandé) : Moi, j’ai toujours dit « nokis ».

  (suite…)

Read Full Post »

dr-house

Ce week-end, j’ai regardé Dr House. Pour les Martiens qui passeraient par ici et ne sauraient pas de quoi il s’agit, quelques mots d’explication. Dr House est une série dont le héros est un médecin très drôle, cynique, boîteux et mal rasé qui soigne les maladies rares et obscures dont personne n’a jamais entendu parler. L’intérêt de la série, en dehors du charme ravageur et du talent de l’acteur Hugh Laurie, réside dans le fait qu’à chaque épisode on apprend au moins une quinzaine de termes médicaux. Bon, pour ma part, j’en oublie 95% dès le lendemain. Mais tout de même, quelques expressions me frappent et je m’efforce de les retenir, histoire d’éblouir mon médecin généraliste lors de la prochaine consultation où je pourrais briller en lui sortant une phrase du genre : «  Docteur, je suis fatiguée et je tousse. Vous êtes sûr que ce n’est pas une sarcoïdose ou une granulomatose de Wegener ? » ou  « Docteur, il y a souvent des pigeons près de chez moi : à votre avis, je risque d’attraper une histoplamose ? » Peut-être même aurais-je le triomphe de pouvoir un jour le remettre à sa place (« Comment ça, vous n’avez jamais entendu parler du syndrôme de Willebrand ? Mais enfin, c’est vous ou moi le médecin ? »)

 

Read Full Post »

Read Full Post »

Older Posts »