Feeds:
Articles
Commentaires

Aujourd’hui, je suis retournée courir pour la première fois depuis plusieurs mois. Eh oui, il faisait beau, je n’avais pas trop de boulot, bref je n’ai trouvé aucune excuse pour m’en dispenser.

Pour tout vous dire, ces mois d’abstinence sportive m’ont fait oublier à quel point on sent bien après un bon footing. Mon corps est maintenant totalement détendu et purifié de toutes les vilaines toxines qui le parasitaient.

Non, je ne suis pas en train de faire l’apologie du jogging ou d’inciter tout le monde à se mettre au sport. Cet article n’a en fait qu’un seul objectif : servir de preuve écrite pour éviter que je ne jette mes baskets aux orties demain, quand je me réveillerai toute courbaturée et que chaque mouvement sera synonyme de douleur insurmontable.

Publicités

Hier, je me dirigeais vers la sortie d’un immeuble et un jeune garçon (huit-neuf ans) arrivait en sens inverse. Au moment où il a compris que je m’apprêtait à sortir par la porte par laquelle il venait d’entrer, il a fait demi-tour,  ouvert la porte et me l’a tenue pendant que je sortais, le tout avec un grand sourire.

 

Voilà qui fera taire tous les oiseaux de mauvaise augure et leur « les jeunes d’aujourd’hui, tous des mal élevés, blablabla… »

 

Note au petit garçon : surtout conserve bien ce réflexe, il te sera très utile dans une dizaine d’années pour draguer les filles.

 

C’est apparemment en tapant ces mots sur un moteur de recherche qu’un mystérieux internaute a débarqué ici. Cela me paraît d’autant plus surprenant qu’à ma connaissance :

1. je n’ai jamais parlé de lapin

2. et encore moins de Cendrillon

3. pour moi Cendrillon n’a jamais eu de lapin

Alors au cas où quelqu’un aurait une version différente de Cendrillon dans laquelle un lapin figurerait en bonne place et qu’il se souviendrait du nom de celui-ci, qu’il n’hésite surtout pas à apporter des éclaircissements ! La réponse à cette question cruciale apporterait le bonheur à un internaute en détresse.

« Oh, mon dieu » dit la voyante « d’après les lignes de votre main, vous allez connaître une fin terrible. On va vous tuer, vous faire cuire et vous manger. »

« Attendez » répond le client « Laissez moi d’abord enlever mes gants en peau de porc. »

 

« Et toi qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » demande l’oncle à son neveu.

« Prêtre ! On ne travaille qu’une fois par semaine et le dimanche matin, de toute façon, il n’y a rien de bien à la télé. »

  Lire la suite »

…dans le bus

_ Tu sais ce que c’est, toi, a capella ?

_ Ouais, c’est quand on fait de la musique avec sa bouche !

Loin de ce monde

loin-de-ce-monde1

Ce matin, il m’est arrivé une chose très étrange. Je n’ai pas entendu le réveil, me suis réveillée en retard (jusque là la routine), mais, par un phénomène inexplicable, j’étais prête à partir au boulot beaucoup plus tôt que d’habitude alors que j’ai fait tout ce que je fais toujours le matin sans me dépêcher. Ça m’a tellement inquiétée qu’avant de partir, j’ai procédé à une analyse approfondie, histoire de vérifier que je n’avais pas oublié un détail crucial comme me coiffer ou mettre mes chaussures. Mais non, je portais tous mes vêtements, j’étais lavée, habillée, maquillée, restaurée, caféinée…

Lire la suite »

Sujet tabou

Un samedi au supermarché. Comme d’habitude, la file d’attente que j’ai choisie se révèle d’une lenteur exaspérante. Je prends mon mal en patience en lisant distraitement les gros titres du programme télé sur le présentoir lorsque tout à coup, non loin de moi, une voix d’enfant retentit : « Maman, c’est quoi ça ? »

 

Je me retourne et voit une petite fille qui montre du doigt une boîte qui s’est mystérieusement égarée parmi les chewing-gums et autres friandises. La mère se penche pour examiner la boîte, rougit et bégaye : « C’est une boîte de p… p… préservatifs. »

 

La petite fille : « Et ça sert à quoi, maman ? »

  Lire la suite »