Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘bavarde’

nespresso_clooney_mi

 

Lundi matin. J’entre dans l’agence avec quelques minutes de retard, comme d’habitude, et je trouve tous les collègues dans le couloir, plongés dans une intense discussion. Désireuse de savoir ce qui se passe, je me fonds dans la masse et entends des bribes par-ci par-là « Mais enfin qu’est-ce qui leur prend ? » « Comme ça, sans explication, du jour au lendemain ! » « Je suis sûre que c’est pour faire des économies ! D’ici à ce qu’ils nous baissent nos salaires ! », ce qui ne fait pas avancer le schmilblick.

 

Enfin, un collègue compatissant consent à éclairer la pauvre retardataire sur les causes de cette révolte. Sur le panneau d’affichage se trouve en effet une note indiquant que notre bien aimée machine Nespresso doit nous être très prochainement enlevée. Indignée, je me mêle aux protestations passionnées.

 

La machine Nespresso avait été le cadeau du petit papa Noël et elle avait provoqué de grands bouleversements au sein de l’entreprise. D’abord parce que certains n’en avaient jamais vu et il avait fallu organiser une visite guidée avec démonstration pour que les plus obtus comprennent enfin le rôle des petites capsules. Ensuite, car elle avait été à l’origine d’un débordement de testostérone chez les mâles de la société qui, pendant plusieurs semaines, avaient pris un malin plaisir à frôler les collègues féminines d’un sourire séducteur (enfin qui se voulait séducteur mais était souvent pathétique) en leur susurrant à l’oreille « What else ? » ce qui n’avait jamais le résultat escompté (n’est pas George qui veut !). Elle avait également occasionné des débats sans fin sur les différents arômes, les préférences de chacun…

 

Cependant, après deux mois, l’attrait de la nouveauté s’était estompé et le train-train quotidien avait repris ce qui rendait d’autant plus incompréhensible la décision de la direction de nous la ravir maintenant.

  (suite…)

Publicités

Read Full Post »

NB : harpie : se dit d’une femme méchante, acariâtre…

 

Quelquefois, je rêve d’aller vivre sur une île déserte. D’abord, parce que je n’aurais plus mes sempiternels problèmes de stationnement (dont j’avais parlé ici) mais surtout parce que je rêve d’être débarrassée à jamais d’une de mes voisines dont la vie consiste à espionner les autres afin d’être toujours au courant des dernières nouvelles et de lancer tout un tas de rumeur dans le quartier. En hiver, froid et pluie aidant, elle se contente d’épier par la fenêtre. Mais dès le premier redoux (comme ce week-end par exemple), elle se poste dans son jardin qui donne sur la rue, et, sous le prétexte de bêcher, piocher ou je ne sais quoi, harangue le premier passant venu afin de lui extorquer des détails sur sa vie intime et de le régaler des derniers potins.

Pour éviter cette harpie, les voisins ont élaboré plusieurs stratégies. L’une d’elles consiste à ne jamais passer devant chez elle, quitte à faire un énorme détour. D’autres, plus courageux, guettent le moment où elle tourne le dos à la rue et tentent un sprint afin de passer devant la maison sans se faire harponner. Mais cette technique rate à tous les coups car la sorcière choisit immanquablement le moment où ils déboulent devant son portail pour se retourner brusquement et hurler :

 

« Ah, tiens, M. X ! Ca fait longtemps qu’on ne vous avait pas vu dans le quartier ? Je vous croyais en voyage, moi ! »

 

M. X (stoppé net dans son élan par le hurlement) : Heu, non, non, je n’étais pas en voyage. Simplement, j’ai eu beaucoup de travail, ces temps-ci et là, justement, je dois partir…

 

La harpie (lui barrant le passage) : Hum, des heures supp, hein ? Mais ça ne doit pas plaire à votre femme, je parie !

  (suite…)

Read Full Post »